← Revenir à la liste des artistes

MOMO KODAMA

 concert-8-p-2018

Festival de Musique en Albret

Concert : MOMO KODAMA, PIANO
Mardi 14 août à 20h30
Théâtre de Barbaste

Née à Osaka au Japon, MOMO KODAMA a grandi en  Allemagne puis en France, où elle a suivi ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle se perfectionne ensuite auprès des plus grands maîtres : Murray Perahia, András Schiff, Vera Gornostaeva et Tatiana Nikolaïeva, avant de devenir, en 1991, la plus jeune lauréate du Concours international ARD de Münich.
Momo Kodama a été invitée à jouer avec les plus grands orchestres dans le monde entier : Orchestre Philharmonique de Berlin, Boston Symphony Orchestra, Bayerisches Staatsorchester, NHK Symphony Orchestra, NDR Hamburg, Orchestre de Chambre de Paris, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction de Seiji Ozawa, Eliahu Inbal, Charles Dutoit, Kent Nagano, Roger Norrington et André Prévin. En 2017/2018, parallèlement à une carrière prolifique au Japon, son pays natal, Momo est invitée par le Düsseldorf Symphoniker avec sa sœur Mari, avec qui elle joue régulièrement en concerto et en récital à deux pianos, notamment au Muziekgebouw où le duo fera ses débuts en mars 2018.

En récital, Momo Kodama s’est récemment produite, entre autres, au festival de la Roque d’Anthéron et au Festival Musica de Strasbourg. Avec le baryton Josep-Ramon Olivé et l’acteur Pascal Rénéric, elle a conçu un programme, Debussy/Monsieur Croche, en hommage au compositeur français qui sera donné dans le monde entier pour le centième anniversaire de sa naissance.


Son répertoire s’étend de la période classique et romantique (Mozart, Chopin…) jusqu’à la création contemporaine (Toru Takemitsu, George Benjamin, Toshio Hosokawa et Jörg Widmann).

En concert, Momo Kodama s’est distinguée dans l’interprétation des œuvres majeures pour piano seul et piano et orchestre d’Olivier Messiaen dont elle est devenue une spécialiste et crée, à la demande d’Yvonne Loriod, la Fantaisie pour violon et piano, avec Isabelle Faust au festival de La Roque d’Anthéron en 2006. Au Japon, elle reçoit le Prix Saji Keizo de la Fondation Suntory pour son engagement dans la musique d’aujourd’hui qui se prolonge encore avec la création mondiale d’un nouveau cycle d’études de Toshio Hosokawa au Festival de Lucerne en novembre 2013, repris à l’Opéra City de Tokyo, puis au Wigmore Hall de Londres, puis à la Philharmonie de Paris à l’automne 2018.
Les plus grands festivals l’ont accueillie : Marlboro, Verbier, La Roque d’Anthéron, Festival de Saint-Denis et Festival d’Automne à Paris, Festival de Minimes à Bruxelles, Festival Enesco à Bucarest, Festival Tivoli à Copenhagen, Settembre Musica-Torino, Bad Kissingen et Schleswig-Holstein, Festival de Musique de Chambre Séoul ainsi que les salles de concert les plus prestigieuses parmi lesquelles le Musikverein de Vienne, Konzerthaus de Berlin, Suntory Hall, Théâtre des Champs-Elysées. En musique de chambre, elle s’est produit avec les violonistes Christian Tetzlaff, Renaud Capuçon, Augustin Dumay et Rainer Honeck, les violoncellistes Gautier Capuçon, Steven Isserlis, et le clarinettiste Jörg Widmann.
Pour son deuxième disque chez ECM, Momo Kodama a choisi un judicieux programme d’Etudes de Debussy et d’Hosokawa, une audace récompensée par le BBC Music Magazine : le CD est ‘Monthly Choice’ en mai 2017 et est également très bien accueilli dans le London Times. Son précédent enregistrement, La Vallée des Cloches (Ravel, Takemitsu et Messiaen), est salué par la critique internationale : New York Times, BBC Music Magazine, Classica (CHOC), Télérama (FFFF). Ils complètent un catalogue avec des œuvres de Debussy, Chopin, Messiaen, et des œuvres pour deux pianos de Martinu et de Tchaikovsky en duo avec sa sœur Mari.